Museo di Roma

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Palazzo Braschi

Le Palazzo Braschi se dresse au cœur de la Rome de la Renaissance, entre la place Navone et Corso Vittorio Emanuele II.
 Le bâtiment fut réalisé sur commande par l’architecte originaire d’Imola Cosimo Morelli (1732-1812) pour devenir la résidence de Luigi Braschi Onesti, neveu du pape Pie VI (Cesena 1717 - Valence 1799) élu en 1775.
 Construit avec les richesses que le pontife avait fait affluer dans les caisses de son neveu par l'attribution sans scrupules de multiples privilèges, Palazzo Braschi représente un témoignage significatif du népotisme pontifical que Pie VI pratiqua pour la dernière fois avant les radicales transformations politiques et culturelles qu'allait introduire la Révolution française.
 Le bâtiment fut élevé sur le terrain où se trouvait le palais du XVe siècle de Francesco Orsini, préfet de Rome, habité au XVIe siècle par le Cardinal Oliviero Carafa puis par le Cardinal Antonio Ciocchi del Monte qui fit ériger par Antonio da Sangallo le Jeune une tour historiée au coin de la Place Navone et de Via della Cuccagna. Au la fin du XVIIe siècle, le bâtiment retourne entre les mains des Orsini qui l’enrichissent de nombreux chefs-d’œuvre artistiques; il passe ensuite aux princes Caracciolo di Santobono qui le vendent en 1790 à la famille Braschi Onesti.
 Après la démolition de Palazzo Orsini en 1791, les travaux pour le nouveau bâtiment imaginé par Cosimo Morelli commencent l’année suivante. Ils sont interrompus en 1798 par l’occupation française, qui vaut à Pie VI la mort en exil. La construction reprend en 1802 et c’est en 1804 qu’apparaissent l’escalier monumental et peut-être la chapelle du premier étage qui est attribuée à Giuseppe Valadier (1762-1839).
 Les problèmes économiques du duc Luigi Braschi Onesti l’empêchent de porter à terme les travaux du Palazzo qui reste partiellement inachevé à sa mort en 1816.
 Vendu par ses héritiers à l'État italien en 1871, le bâtiment devient le siège du Ministère de l'Intérieur et par la suite de diverses institutions fascistes. Après la guerre et jusqu'en 1949, il sert de logement à trois-cents familles de réfugiés. Les feux que ces nouveaux occupants allumaient causent de graves dégâts aux fresques et aux sols.
 À partir de 1952, il est le siège du Museo di Roma, mais ce n’est que récemment, en 1990, que la propriété du bâtiment passe de l'État à la Ville de Rome.
 Fermé pour cause d'impraticabilité en 1987, le bâtiment a fait l’objet de travaux complexes de réaménagement et de restauration qui ont permis de rouvrir une partie du Musée. La fin des travaux est prévue en 2005.

de nouveau au menu facilité.